BIOGRAPHIE


Ancien infirmier psychiatrique, c'est en pratiquant mon métier que j'ai commencé à avoir un premier contact avec l'argile.
Je participais à des ateliers d'expression pour les malades en se servant de la terre comme moyen de médiation.
Et voilà, j'avais contracté le virus !!
Je me sentais tellement heureux quand j'étais face à ma boule de terre que je décidais d'apprendre les rudiments du travail de l'argile.
Pendant mes vacances de 1973, j'ai fait un premier stage d'une semaine chez Jeanne LEVEQUE (1914 / 2013), une céramiste reconnue,  à Locmariaquer. Ce stage a confirmé ce que j'avais constaté, j'étais vraiment heureux de travailler l'argile et que cela me mettait  dans un sentiment de plénitude.
Quelques années après, j'ai animé un atelier de loisir de poterie à Kervignac. L'association avait fait l'acquisition d'un four d'occasion. Le potier qui nous avait vendu son four nous a aussi tout donné de ce qui lui restait d'émaux et autres produits et matériels.
Je passais de nombreuses heures dans cet atelier où j'enseignais le travail de la terre et l'émaillage.


 
Quand l'association a été dissoute, j'ai acheté personnellement le four que je connaissais bien. Je travaillais la terre chez moi.
Je n'ai jamais voulu m'installer comme potier pour plusieurs raisons :
  • Je travaillais à temps plein comme infirmier de secteur psychiatrique et ce travail m'épanouissait vraiment.
  • J'avais aussi une famille de 4 enfants et il fallait subvenir aux besoins de cette petite troupe.
  • Je n'avais pas envie de faire de la poterie pour vendre, je ne voulais pas dépendre d'une quelconque donnée mercantile pour faire ce que j'aimais en poterie. Cela restait et resterait un loisir !
  • Après plusieurs années, trop nombreuses, pour des raisons personnelles et un engagement intensif dans la vie associative, j'ai délaissé la poterie.
    Puis je suis arrivé sur Belle Ile avec du temps, j' ai donc décidé à me remettre à cette activité qui me plait toujours autant.
    Pour faire la transition et aborder cette activité d'une nouvelle façon pour moi, j'ai pris des cours de tournage auprès de Sarah Mesnay qui sévit sur Belle Ile à la belle saison.
    Jusqu'à ce moment je n'avait fait que du modelage, des plaques et des colombins en poterie.
    J'étais conscient que mon apprentissage au tour serait long.
    Sur ses conseils je me suis décidé à acheter un tour et un four.
    C'est pourquoi aujourd'hui je me lance dans cette activité à temps plein !
  • Poteries des années 70/80

     
     



    Créer un site
    Créer un site